Théorie de l’humour : tendances contemporaines de l’humour

tendances de l'humour

tendances de l’humour

 Paru chez Académia, l’Abécédaire de la contemporanéité.

Ouvrage collectif sous la direction de C. Legris-Desportes et F. Fodor.

Notre article sur les tendances de l’humour est intégré à un ouvrage collectif. Un collectif d’experts « sociétologues », chercheurs et praticiens issus d’horizons divers, nous livrent sous forme d’abécédaire leur vision de la société. Spécialistes des notions qu’ils abordent, ils nous proposent un observatoire de l’air du temps qui décrypte notre contemporanéité, ses tendances socio-culturelles et ses imaginaires sociaux.

Délimiter l’humour pour aborder les tendances de l’humour

Catégorie générique parfois typique, les sciences littéraires et sociales ont montré la difficulté à définir l’humour. Le spécifier par son effet thymique ? Peu pertinent tant ses effets sont aléatoires. L’examen de son procès montre qu’il est une force collective d’énonciation transformant les destinataires percevants en énonciataires participants. Il vise a minima un partage d’humeur des instances énonciatives (commutation phorique) mais peut générer un mouvement de participation plus ample (engagement/ désengagement) par commutation éthique et/ou axiologique. Ainsi, l’humour combine les commutations de trois échelles : phorique, éthique et axiologique, et ces variations définissent les types humoristiques.

Plusieurs formes d’humour ont un impact social et sociétal

Ces formes sont assumées par différentes figures. Mais celle qui semble la plus persistante à travers les siècles, les mythes et les légendes est la figure du bouffon. Sans pouvoir réellement le dater, le bouffon remonte probablement avant la fête de l’âne et aux premiers êtres difformes que l’on raillait mais qui se moquait aussi des institutions. Du côté des mythes, Loki, mi-homme mi-divinité de culture germano-nordique ou son pendant le Trickster des mythologies indiennes d’Amérique assument également se rôle.

Veille stratégique et tendances contemporaines pour parler des tendances de l’humour

Pour générer des tendances, on regroupe des variables par thèmes, on les associe et on les ordonne selon les axes de prévisibilité et d’influence. Les veilles sociétales, légales et sociales sont les plus pertinentes pour appréhender l’humour comme fait culturel. Pour les prochaines années en France, l’essor de l’humour, du futile au subversif, serait conditionné par…

Jérôme Guibourgé est consultant, enseignant et chercheur associé au CeReS

le CeReS est le laboratoire de sémiotique de l’université de Limoges dans laquelle il a soutenu sa thèse sur l’humour. L’humour est une des trois thématiques de ses recherches (cf. Analyse sémiotique de l’humour à paraître chez Académia). Consultant depuis 30 ans, il travaille sur le contenu de marque notamment à partir des valeurs, sa 2e thématique (cf. L’entreprise entre valeurs techniques et valeurs sociales, in Valeurs, aux fondements de la sémiotique, L’Harmattan, 2015). Designer et enseignant auprès de ce public, sa 3e thématique est la sémiotique appliquée au design (cf. Comment le design intuitif communique-t-il ?, MEI n° 40). La veille stratégique et la détermination de tendances sont fondamentales pour son métier de consultant.

sujets connexes : apports des sciences sociales sur l’humourhumour, éthique et tabou

sur l’éditeur : Académia

tendances de l'humour

Catégorie : Parutions

Mots clés : | | | |

Article précédent

Article suivant