La croyance dans le coaching-3/6

La croyance, la conscience et le langage

Troisième volet de l’étude de la croyance dans le coaching

Afin de mieux évaluer les dimensions limitantes et/ou aidantes de la croyance du coaché, il semble pertinent de présenter la croyance sous différents angles afin d’en comprendre le procès du sens et notamment les relations entre valeur, croyance, engagement et motivation. Il existe différents outils pour évaluer la-es croyance-s du coaché; ils permettent des microscopies des domaines de conscience de Bateson. Il semble possible d’organiser ces outils en un parcours de sens pour interroger le registre de la croyance du coaché.

La croyance et les domaines de conscience de bateson & Dilts

Le modèle de Dilts des domaines de conscience à partir des travaux de Bateson vise à accompagner le coaché dans sa prise de conscience de l’événement qu’il traverse et pour lequel il a désiré être coaché. Ce modèle permet au coaché d’attribuer l’information recueillie au bon niveau de pertinence. La quatrième étape se rapporte spécifiquement aux valeurs et croyances quand les autres servent à leurs manifestations; mais à ce titre elles peuvent être également questionnées. Par exemple les étapes 1 et 2 qui concernent les manifestations visibles de la croyance du coaché peuvent être décomposées ainsi :

la croyance et le langage

À l’étape 4 du modèle, le coaché n’exprime pas toujours clairement la croyance qui le freine, l’empêche d’agir ou l’immobilise. Pourtant on peut repérer les formes langagières d’une croyance dans ses dires. En tant que point de vue (cf. Article 1/6) elle est un acte cognitif d’interprétation; celui-ci présuppose…

Télécharger tout le texte en pdf

Jérôme Guibourgé coach professionnel certifié

Catégorie : Parutions

Article précédent