Théorie du design : sémiologie d’une affiche culturelle

Sémiologie d'une affiche culturelle

Sémiologie d’une affiche culturelle : quels problèmes posent la création d’affiches culturelles ?

On imagine mal un organisme culturel (théatre, opéra, festival…) conserver la même affiche plusieurs années. À Rennes depuis plusieurs années existe un festival de musique actuelles. Alors comment générer l’image de marque des Transmusicales pour qu’elle ne soit ni l’image de tel ou tel groupe de musique ni celle de tel ou tel instrument ? Une image qui dépasse la simple addition des groupes ? Quel est le trait commun entre toutes ces affiches ? Y en a-t-il un ? Est-ce nécessaire ? Aperçu de la sémiologie d’une affiche culturelle.

Pour créer une affiche culturelle pour un lieu ou un événement qui se répète d’année en année, on  rencontre deux problèmes : la large palette des spectacles proposés (ici les musiques actuelles) alors, que représenter ? Et comment générer une image des Transmusicales (non réductible à un logotype)?

Sémiologie d’une affiche culturelle : cas pratique

Sémiologie d'une affiche des Transmusicales
Toutes ces affiches ont 2 traits communs :

Le premier trait est un espace infini et profond. Un espace dans lequel une « figure » surprenante spatialisée se promène et est immergée. Les « figures » sont en cohérence avec leur milieu. D’affiche en affiche, elles voyagent dans 2 espaces différents : aérien (2007 à 2009) et aquatique (2010).
Le second trait qu’elles partagent est un certain caractère d’irréalité vraisemblable.
Ainsi, la spatialisation avec notamment la profondeur sont des caractéristiques communes.

Mais quel est le sens le plus probable contenu dans l’affiche de 2010 ?

Pour saisir le sens, la sémiologie d’une affiche culturelle utilise le même découpage que la sémiologie visuelle, à savoir le plan d’expression et le plan du contenu. Le plan d’expression est ce que l’on perçoit et ce qui nous mènera au plan du contenu.

La 1ère étape de la sémiologie d’une affiche culturelle est la description. Elle s’effectue à deux niveaux :

1. Textuel :
dates, nom de l’événement, lieu et le site web. typographie en correspondance avec le style d’illustration (Classification Vox A typ.I : grpe 4 des Didones. Caractères modernes, nés avec la Révolution industrielle vers la fin du 19e siècle. Particularités : constitués de traits simples verticalité, fort contraste pleins/déliés et empattements parfaitement horizontaux. Mona Lisa solid, Designer Pat Hickson, ITC,)

2. Visuel :
femme-méduse qui danse + animaux aquatiques + surface de l’eau avec des effets de matières (transparence, lumière et reflets) + un fond sableux en bas. L’eau : par la couleur, des bulles, des particules flottantes et les animaux aquatiques qui sont en cohérence avec le milieu. Les animaux semblent réels tout en ne paraissant pas banals.

La méduse. Sémiologie d'une affiche culturelleLa femme-méduse ne fait pas directement référence aux mythologies grecques.

Ni à celle des Gorgones, elle n’en a pas les attributs (cheveux serpents et regard qui pétrifie tous ceux qui le croisent) ni à celle des sirènes (2 types) qu’elles soient antiques (mi femme mi oiseau) ou de tradition médiévale (mi poisson). Par ailleurs, ni sa tenue vestimentaire ni sa coiffure ne sont contemporaines. Son visage est paisible et son corps dansant.
Le visage de la femme-méduse fait penser à un visage peint par Sandro Botticelli (La Naissance de Vénus, vers 1485, Offices de Florence) mais on le repère dans une autre peinture, Le printemps; alors que la tenue fait penser à celle d’une femme fin 19e début du 20e siècle.
Botticelli. Sémiologie d'une affiche culturelle
Les animaux sont plutôt des grands fonds.

Ils sortent de l’ordinaire et du connu. Le groupe des cnidaires est bien représenté. Ces animaux ressemblent à ceux des planches d’étude de biologistes tel Ernst Haecker (Potsdam 1834 – Iéna 1919, biologiste, philosophe et libre penseur allemand). L’ensemble de l’illustration nous suggère une datation fin 19e ou début 20e.
Ernst Haecker. Sémiologie d'une affiche culturelle
Pour poursuivre cette sémiologie d’une affiche culturelle, il ne reste plus qu’à analyser les relations entre ces éléments et les 3 dimensions du discours (cohérence, cohésion et congruence). Celles-ci sont fondamentales pour générer un univers de sens saisissable par le destinataire et pour découvrir le sens de cette affiche…

sur Ernst Haecker : https://en.wikipedia.org/wiki/Kunstformen_der_Natur

sur les dimensions du discours voir Fontanille, sémiotique et littérature : http://www.unilim.fr/pages_perso/jacques.fontanille/fontanille-publications.html

Catégorie : Conférences

Article précédent

Article suivant